Projet de Retour de Nage en Meuse, à Namur

écrit par YvesCalbert
le 14/08/2020

Nombreux sont les Namurois qui aimeraient pouvoir nager en Meuse, si tentente par cet actuel climat exotique, ce qui est interdit depuis plusieurs années.

Hors, en 2012, la Ville de Namur avait rouvert la « Plage d’Amée », à Jambes-Namur, mais l’expérience resta sans suite…

Sur la même rive de la Meuse, autrefois, bien avant que Jambes ne soit incluse à la Ville de Namur, nous trouvions une autre plage populaire, fréquentée, une autre époque, dès 08h du matin. Elle se situait, près du « Vieux Pont de Jambes », là où se trouve, désormais, le Port de Plaisance Henri Hallet/Port autonome de Namur, avec sa  « Capitainerie » et son quai d’embarquement des trois « Namourettes ».

Hors, voilà que, dans le cadre d’une possible future base nautique, la Ville et les services du « SPW  » (« Service Public de Wallonie »)-Voies navigables » ont analysé un projet et accordé une autorisation officielle, mais  temporaire, afin que des personnes puissent, à nouveau, nager en Meuse, à hauteur de l’ancienne implantation de l’ « Ecole du Génie » (1953-2018), sise sur la rive de Jambes, face à l’ « Auberge de la Jeunesse » de Namur et au  Parc du quartier de La PLante, avec, entre les deux rives, l’île Vas-t’y-Frotte.

C’est ce samedi 15 aout, dès 9h30, que la première séance de cette nouvelle version de natation en Meuse sera autorisée, encadrée par plusieurs maîtres nageurs, infirmiers, secouristes et kayakistes de l’ « ADEPS »  (« Administration de l’Éducation physique, du Sport et de la Vie en plein Air »), sans oublier la présence des chiens sauveteurs et de bateaux de sécurité.

Soulignons que cette séance ne sera ouverte qu’à des nageurs affiliés dans des clubs de natation ou de triathlon et que ceux-ci devront porter des combinaisons néoprène, adaptées pour la nage en eau libre, une discipline devenue  olympique, depuis les « J.O. de Pékin », en 2008.

Les organisateurs – des membres de différentes asbl, à savoir le « Namur Kayak Canoë Club » (« NKCC »), les  « Scouts Marins » et le « TerraNova RescueDog » – programment, cette année, durant deux mois, des séances  chaque mardi, de 18h30 à 19h30 et de 19h30 à 20h30, ainsi que chaque samedi, de 10h00 à 11h00 et de 11h00 à 12h00, une participation de 2€ par séance étant demandée aux nageurs, afin de couvrir les frais de fonctionnement.

Ces séances étant limitées, par le « SPW », à 45 personnes par heure, les nageurs doivent s’inscrire, au préalable,  via le site web : http://www.namur-nage-en-meuse.be.

Le souhait des organisateurs, tous bénévoles, mais agissant avec professionnalisme, est de pouvoir offrir aux  Namurois, en toute sécurité, dès l’été 2021, un bras de Meuse à la mobilité douce, qui serait inclus au sein d’une future base nautique.

Assurément, un bien beau projet, porté par des passionnés d’activités nautiques.

Yves Calbert.

 

57 lectures
Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert