Sommets du Sud Tyrol qui sont incontournables en automne

écrit par VandenHende
le 26/10/2020
alta_badia_c_idm_sudtirol-alto_adige_alex_filz

Contempler de magnifiques panoramas, sortir pour de belles balades à ski, ne faire plus qu’un avec la nature... Voilà ce que vous offre le Sud-Tyrol italien en automne. Cette année aussi, il sera la destination de vacances ultime pour les amateurs d’activités de plein air. Dans le décor magique de ses montagnes imposantes.

Le Sud-Tyrol est la destination de rêve pour de nombreux skieurs, promeneurs et familles sportives. Une destination qui offre de nombreux et magnifiques sommets. Dont neuf pics, qui devraient figurer sur votre to-do list.

1. Les quatre pics d'Alta Badia

On peut indiscutablement dire que les Dolomites sont l’une des plus belles chaînes de montagnes du monde. Classée par l’UNESCO, cette région est d’une beauté presque indescriptible. Au milieu de toute cette splendeur, vous tomberez sur les quatre pics d’Alta Badia. Imposants et en pente raide, ils ne se laissent conquérir que par des alpinistes chevronnés. Les plus audacieux pourront participer au « four peaks challenge », un défi de taille où il vous faudra braver les quatre sommets. Les skieurs pourront tenter une chasse au trésor. Missione Marmotta propose un quizz sur la culture et la gastronomie locales. Plus vous récoltez de points, plus la récompense sera importante.

2. Montagnes et forêts autour de Geisler Puez

Entre le Val Gardena et le Val di Funes, le parc naturel Puez-Odle repose calmement dans une oasis de verdure. Forêts touffues, prairies et plantes décorent le pied du splendide massif Geisler. Sass Rigais, son plus haut sommet montagneux, s’élève à plus de 3 kilomètres au-dessus du niveau de la mer. C’est un vrai paradis pour les promeneurs. Surtout le circuit Adolf Munkel Trail, long de 13 kilomètres, et qui emmène les marcheurs à travers des paysages colorés et à la découverte de majestueux panoramas. Vous n’êtes pas en grande forme ? Le circuit peut être raccourci à 9 kilomètres.

3. Sur les traces d'Ötzi

Jamais vous ne vous lasserez de la beauté des glaciers immaculés de Schnals/Val Selanes. À la frontière autrichienne, vous dominerez le majestueux glacier Hochjochferner. C’est à cet endroit que l’on a retrouvé en 1991 le corps momifié d’Ötzi, un homme qui y a vécu il y a environ 5 300 ans et dont la dépouille s’est conservée grâce au froid.

4. Record d'altitude sur l'Ortles

Vous ne souffrez pas du vertige ? Alors l’Ortles, qui culmine à 3905 m, sera votre « place to be ». Cette région abrite le parc naturel du Stelvio, où se trouvent les plus hauts sommets du Sud-Tyrol. Ce haut-lieu vertigineux se trouve à pratiquement 4 kilomètres au-dessus du niveau de la mer. Les skieurs, snowboarders et skieurs de fond apprécient tout particulièrement la longue descente qui traverse les paradis de la glisse Trafoi et Solda/Sulden.

5. Kronplatz: l'architecture en altitude

Kronplatz/Plan de Corones est l’un des domaines skiables les plus populaires du Sud-Tyrol, et son architecture est plus qu’impressionnante. Tous ceux qui réussiront à vaincre ses sommets auront droit à une récompense hors du commun. L’un des éléments phares de la région est le musée de la photo de montagne Lumen. Cette bâtisse blanche qui semble se fondre dans la neige est une photo à elle seule. Le restaurant Alpinn vous accueillera pour un moment de détente entre les sommets. Le bâtiment semble flotter en sortant de la paroi rocheuse. Vous y ferez de belles découvertes culinaires. Mais la cerise sur le gâteau, c’est le MMM Corones, qui fait partie du Messner Mountain Museum. À plus de 2,2 kilomètres d’altitude, ce pavillon en béton semble s’enfoncer sous la surface du pic montagneux.

6. Patrimoine mondial aux Drei Zinnen

Les sommets les plus célèbres des Dolomites sont sans aucun doute les Drei Zinnen, inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le domaine skiable du même nom est réputé dans le monde entier. Les skieurs amateurs de défis peuvent se rendre sur cinq montagnes grâce à la nouvelle liaison « Giro delle Cime ». Avec un réseau de 200 kilomètres, les possibilités sont nombreuses pour le ski de fond.

7. Latemar, le géant solitaire

Au cœur des Dolomites Eggental, vit un géant solitaire : le massif du Latemar. Ce chaînon montagneux ramène les promeneurs à l’essentiel : ne faire qu’un avec la nature. Pour un moment de repos dans cet environnement brut et photogénique, offrez-vous une pause au refuge Oberholz. Son architecture avant-gardiste et ses grandes baies vitrées vous laisseront sans voix. Juste à côté se trouve le domaine skiable Carezza Dolomites, l’endroit idéal pour les groupes et les familles.

8. Contempler le coucher de soleil

Autre point fort dans ce paysage de montagnes : le Schlern. Au coucher du soleil, il s’éclaire d’une lumière magique. Un phénomène féérique que l’on ne se lasse pas d’admirer. La région de Seiser Alm à proximité est la destination idéale pour les amateurs de sports de glisse. Sa situation en altitude en fait l’un des principaux domaines skiables où la neige est garantie. On y voit souvent des snowboarders et même des skieurs de fond professionnels dévaler les pistes.

9. Skier, skier et encore skier

Pour communier avec la nature et braver les pistes enneigées, direction Sterzing/Vipiteno et Ratschings/Racines. C’est l’endroit rêvé pour des vacances de plusieurs jours aux sports d’hiver. Dans cette vaste région, on vous promet de nombreuses balades à skis qui vous emmèneront plusieurs kilomètres plus bas. Les skieurs débutants et confirmés pourront profiter de sorties bienfaisantes en fonction de leur expérience.

Vous trouverez ici plus d’informations sur le Sud-Tyrol.

Facebook : hwww.facebook.com/BeleefZuidTirol/ #SouthTyrol, #dolomites

Instagram : www.instagram.com/visitsouthtyrol @visitsouthtyrol #SouthTyrol, #dolomites

  • alta_badia_c_idm_sudtirol-alto_adige_alex_filz
  •  18calexfilz-
  •  alta_badia_c_idm_sudtirol-alto_adige_freddy_planinschek
  • http://www.ardenneweb.eu/sites/default/files/filefield_paths/drei_zinnen_c_idm_sudtirol-alto_adige_klaus_huber.jpg
Portrait de VandenHende
Van den Hende"