Trois régions d’Italie à découvrir en vélo

écrit par VandenHende
le 22/04/2021

Les Belges et les Italiens ont en commun la passion du vélo. Une passion qui se confirmera, cette année, lors de la Flèche wallonne et de Liège-Bastogne-Liège, car l'Italie sponsorisera les deux courses. Ce pays ne manque d'ailleurs pas de classiques et de longs parcours. Il est donc temps de l'explorer.

L'Italie est la nation du vélo, par excellence. Ses classiques, telles que le «Giro d’Italia» et les «Strade Bianche», les rudes ascensions du Monte Zoncolan et de Fausto Coppi ainsi que ses coureurs connus dans le monde entier, comme Marco Pantani et Vincenzo Nibali, en témoignent. L'Italien ordinaire aime également pratiquer le vélo. L'ensemble du territoire est sillonné par de magnifiques pistes cyclables. Celles-ci vous font visiter des villes historiques, franchir des collines pittoresques, longer de vastes vignobles et traverser des plages sauvages. Que vous vous déplaciez avec un vélo de course, un VTT, un modèle électrique, urbain ou pour enfant, vous pédalez sans effort, des Alpes à la Méditerranée.

Des routes historiques

Qui dit Italie, pense immédiatement à son riche passé. Différentes randonnées à vélo reconstituent ce passé et vous emmènent vers des sites archéologiques et des monuments classés. Ainsi, vous partez de Florence (Firenze), la ville de Michel-Angel et de Léonard de Vinci, et vous longez les rives du fleuve Arno. Vous vous dirigez dans une vallée fraîche et verdoyante, où d'innombrables vignobles bordent votre chemin. Le village de Rondine mérite certainement une halte. Il accueille des étudiants venus du monde entier et arbore une multitude de drapeaux étrangers. À l'arrivée de cette route, se trouve la ville toscane d'Arezzo. Vous l'atteignez après avoir emprunté le Ponte Buriano. Ce fameux pont, qui enjambe l'Arno, a servi, jadis, de décor pour la Joconde, le tableau peint par Léonard de Vinci.

Si vous partez avec toute votre famille, une balade sur les remparts de Ferrare est vivement recommandée. Ce rideau de pierre, qui s'étend sur 9 kilomètres, entoure le centre de la ville. Il est uniquement accessible aux cyclistes et aux marcheurs. Il s'agit du meilleur moyen de circuler dans Ferrare, en toute sécurité. Durant le trajet, vous admirez une multitude de bastions, de tours, de portes et de passages, qui révèlent l'importance qu'avaient autrefois les remparts, sur le plan militaire. Aujourd'hui, les murs tiennent lieu de jardin urbain. Vous avez donc constamment l'impression de vous mouvoir dans une oasis verdoyante.

Des routes paysagères

Si vous voyagez en Italie, vous n'avez pas besoin de louer une voiture ou de réserver un train. Grâce aux sentiers de grande randonnée, vous parcourez le pays, à vélo. Au bord du lac de Garde, vous entamez un trajet d'environ 262 kilomètres, du lac à la mer Adriatique. Vous suivez les fleuves Pô et Mincio. Vous contemplez le paysage verdoyant, tandis que les montagnes se profilent au loin. La traversée de Ferrare et celle de Mantoue forment les temps forts de votre parcours. Ces villes de la Renaissance figurent sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Dans le sud du pays, vous explorez la Sicile, à vélo. La route la plus renommée se situe dans la province d'Agrigente. Depuis le point de départ, au Porto Palo di Melfi, vous roulez sur une distance d'environ 170 kilomètres, en côtoyant des sites archéologiques, de superbes plages et des réserves naturelles fascinantes. Les audacieux chercheront l'aventure à l'intérieur des terres. L'Etna, le plus grand volcan actif d'Europe, vous amène jusqu'à 3.340 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Des routes emblématiques

Les supporters du «Giro d’Italia» connaissent, sans aucun doute, le «Maglia Rosa». Ce célèbre maillot rose est destiné au premier du classement général. Le Stelvio Tour, lui aussi, mérite, sans hésitation, un tel maillot rose. Il s'agit d'une route emblématique, d'envergure internationale. Sur une distance de 25 kilomètres, le parcours relie la ville de Prato, en Toscane, et le col du Stelvio, dans les Alpes. La dénivellation atteint plus ou moins 1.800 mètres. Les 48 virages en épingle à cheveu, qui vous permettent de gravir l'une des plus hautes chaînes montagneuses, impressionnent fortement.

Le cyclotour, qui part d'Aoste vers le col du Grand-Saint-Bernard, figure sur la liste des routes emblématiques. Sur environ 35 kilomètres, vous roulez sur la frontière avec la Suisse et vous traversez de petites villes historiques, comme Gignod, Étroubles, Saint-Oyen et Saint-Rhémy-en-Bosses. De l'autre côté du col, vous découvrez l'hospice où la race de chien saint-bernard est née.

Suivez le rêve italien sur les réseaux sociaux :

Instagram: italiait

Facebook: @italia.it

YouTube: Italia.it

Twitter: @Italia

Site web: www.italia.it

 

 

10 lectures
Portrait de VandenHende
Van den Hende"