Infanticide par désespoir?

écrit par georges.dubois
le 29/03/2007

Infanticide par désespoir?
A Nivelles, la maman de cinq enfants qui a mis fin à leurs jours si brutalement début mars aurait-elle agi par désespoir? C'est bien possible, même s'il est difficile de le comprendre. Comment en aurait-il pu être autrement? Vu de l'extérieur, le couple semblait sans problème et, qui plus est, la mère adorait ses enfants. L'absence prolongée du père pour soigner sa mère malade au Maroc ne peut pas seule expliquer ce geste extrême. De toute façon, personne ne sait, en dehors des protagonistes eux-mêmes, quelle était l'ambiance interne dans cette famille. Personne ne veut ou ne peut ouvertement l'admettre, car ce n'est pas politiquement correct, mais il semble bien qu'il s'agisse d'un problème de cohabitation de deux religions, de deux systèmes de vie différents. Une fois pour toutes, l'islam n'est pas une religion de notre Europe occidentale, la chancelière de la RFA, Mme Angela Merkel, l'a rappelé à Berlin lors des festivités marquant le 50ème anniversaire de la création de l'Union Européenne!
L'hégémonie du chef de famille et la subordination à l'extrême de son épouse vont à l'encontre de l'évolution de notre société, dans laquelle l'émancipation de la femme est une chose reconnue depuis un certain temps déjà. Un mariage contracté dans la sphère islamique doit supposer une sérieuse remise en question pour les Européennes. C'est un choix qu'elles sont libres de poser, mais l'assumer est beaucoup plus difficile en pratique qu'en théorie. Cela expliquerait, sans l'excuser, ce drame familial. Il y a d'autres voies, légales celles-là, pour se faire entendre et essayer de résoudre les problèmes.
G. Dubois

1172 lectures
User default img
georges.dubois