93ème Salon de l’Auto de Bruxelles à Brussels Expo.

Salon Auto BXL Suzuki Vitara Suzuki Vitara Skoda Fabia Dacia Lodgy Stepway opel Adam S opel Adam S Opel Corsa 5 Opel Corsa 5 Volvo XC90 II Volvo XC90 II Dacia Lodgy Stepway Land Rover Discovery Sport Ford S-Max II Ford S-Max II Hyundai i20 Hyundai i20 Jaguar XE Jaguar XE Mercedes AMG GT Mercedes AMG GT BMW 2 Cabrio BMW 2 Cabrio Renault Espace Renault Espace Land Rover Discovery Sport Skoda Fabia Smart Smart Forfour Mazda MX-5 Mazda MX-5

Du 16 au 25 janvier 2015.

Du 16 au 25 janvier 2015, Febiac transformera les palais du Heysel pour en faire le plus grand showroom du pays.

Toutes les marques de voitures et de motos ou presque présenteront au public le meilleur de leur gamme dans ce gigantesque espace d’un peu moins de 100 000 m². Vous n’êtes pas un fan inconditionnel de voitures ou de motos? Le Salon fera incontestablement le bonheur de chacun. Outre ces superbes véhicules rutilants, vous y trouverez également de nombreuses animations (www.salonauto.bewww.febiac.be).
Vous trouverez ci-dessous quelques ‘belles’ à croquer qui vous feront de l’œil dès ce prochain 16 janvier.

Smart Forfour
Une Smart avec 4 places qui s’appelle Forfour. En voici la 2e génération, radicalement différente de la 1ère.
En 2004, Smart lançait sa première Forfour, dérivé techniquement d’une Mitsubishi Colt et sans grand rapport avec la Fortwo contemporaine. Une aventure qui s’est arrêtée seulement deux ans plus tard : une durée de vie extrêmement courte pour un modèle. La nouvelle Forfour ne reprend pas la même recette : beaucoup plus proche visuellement de se petite sœur, elle en reprend également la plupart des éléments techniques dont les motorisations ou l’architecture : il s’agit d’une propulsion à moteur arrière conçue en partenariat avec Renault, qui utilise la même plateforme pour sa Twingo. Car oui, la Forfour ne concurrence plus la Clio, mais la Twingo (www.smart.be).

Hyundai i20
Preuve que le constructeur coréen s'intéresse à l'Europe, il a conçu sa nouvelle petite arme sur le Vieux Continent. Sorte de i30 en réduction, Parmi les détails agréables à l'œil, on soulignera ce bouclier en forme héxagonale, ces optiques en amande et ces flancs sculptés. A l'instar de la i30, la nouvelle i20 progresse aussi en matière de qualité perçue et concurrence aujourd'hui sérieusement les meilleures allemandes. La coréenne devrait aussi se distinguer au chapitre habitabilité, notamment avec un coffre annoncé comme le plus logeable de la catégorie (326 litres). Sous le capot, pas de surprises en revanche : 3 blocs essence (1.2 de 75 et 84 cv ; 1.4 de 100 cv), et 2 Diesel de 75 et 90 cv (www.hyundai.be).

Skoda Fabia
La nouvelle Fabia 3 et sa variante Combi. La donnée d'importance jusque-là inconnue concerne le volume de base du coffre. Comme attendu, il est en hausse par rapport à la précédente génération, à hauteur de 25 litres, pour s'établir à 230 litres (1.395 litres quand les sièges sont rabattus). D'ailleurs, le break de la troisième génération de Fabia est 9 cm plus large que son prédécesseur, 1 cm plus long et 3,1 cm plus bas. Outre la hausse du volume de coffre, cette évolution de gabarit doit générer une meilleure habitabilité. Le break reprend les moteurs de la Fabia 3, à savoir le 3 cylindres essence 1.0 MPI de 60 cv, le 4 cylindres 1.2 TSI de 110 cv et le nouveau 3 cylindres Diesel 1.4 TDI de 75 cv à 105 cv. Il sera aussi décliné dans une version Greenline, annoncée à 3,1l/100 pour des émissions limitées à 82 g/km de CO² (www.skoda.be).

Renault Espace
Renault vient de dévoiler la cinquième génération de son Espace, un monospace mutant aux accents de crossover. S'inspirant clairement du concept-car Initiale Paris dévoilé lors du précédent Salon de Francfort 2013, le Renault Espace 5 redéfinit clairement le style du grand monospace. Certains y verront même un retour à l'Avantime de naguère, mais avec 5 ouvrants. Haut sur patte, plutôt musclé, il offre une silhouette assez élégante, surtout vue de l'avant. Haut sur patte, plutôt musclé et à la silhouette élégante, le nouvel Espace est un mélange des genres. Comme si Renault avait voulu réinventer le style des grands monospaces. L'habitacle joue aussi la carte du changement. La planche de bord entièrement nouvelle accueille une console centrale flottante avec la dernière version du système d'infotainment R-Link. Disponible en 5 ou 7 places, le nouvel Espace devrait offrir une modularité en hausse pour un volume de chargement sensiblement le même que sur l'ancienne génération. Du point de vue mécanique, l'Espace 5 fait confiance à des 4-cylindres essence et Diesel dont les puissances vont de 130 à 200 cv. Mais son point fort, c'est incontestablement sa version à 4 roues directrices reprises de la dernière Laguna (www.renault.be).

Volvo XC90 II
Le nouveau XC90 est le premier véhicule de la marque basé sur la nouvelle architecture évolutive SPA (Scalable Product Architecture). Cette plateforme modulaire devrait permettre au constructeur de réaliser d'importantes économies d'échelle en servant également de base aux futurs modèles qui seront lancés ces prochaines années. Pour ce nouveau XC90, elle permet surtout d'optimiser l'habitabilité, d'intégrer les derniers équipements de sécurité, de réduire le poids et d'améliorer la répartition des masses. Plus long que son prédécesseur de 15 cm (4,95 m), le nouveau XC90 affiche en effet un poids total variable de 1.940 à 2.030 kg selon les versions. Il est ainsi annoncé à motorisation équivalente 200 kg plus léger que la précédente génération, et pèse environ 125 kg de moins en moyenne que ses concurrents. La palette de motorisations se compose uniquement de quatre cylindres, tous accouplés à une boîte automatique Geartronic à 8 rapports. Dont deux Diesel, avec en entrée de gamme le D4 qui représentera la seule offre traction (4x2), homologué à seulement 5 l/100 km pour une puissance de 190 cv et un couple maxi de 400 Nm. Epaulé par le D5, fort de 225 cv et 470 Nm pour 6 l/100 km en moyenne seulement. Côté essence, on trouve le T5 de 254 cv et le T6 de 320 cv. Ainsi qu'une puissante version hybride rechargeable T8 délivrant 400 cv pour 60 g/km de CO² (soit le meilleur rapport puissance/émission du segment) capable de circuler en 100% électrique durant environ 40 km à l'aide de son moteur électrique de 80 cv connecté au train arrière (www.volvo.be).

Dacia Lodgy Stepway
Après la Sandero, Dacia applique la recette Stepway au monospace Lodgy. On retrouve les mêmes attributs de crossover, avec un look baroudeur plus affirmé. Par la même occasion, l’équipement s’étoffe. Visuellement, le Lodgy Stepway reçoit des protections de carrosserie au niveau des passages de roues et des soubassements, ainsi que de nouveaux boucliers avant et arrière, intégrant des éléments façon alu brossé. Antibrouillards, jantes alliage de 16 inches et barres de toit complètent l'allure un peu plus étoffée du Lodgy. L'habitacle se démarque par quelques touches bleues, au niveau des surpiqûres de sellerie, des compteurs et des aérateurs. Du côté de l'équipement, le Lodgy Stepway donne accès au GPS avec interface multimédia (optionnelle), au régulateur de vitesse, au radar de recul et à la climatisation. Notons qu'il reste disponible en 5 et 7 places (www.dacia.be).

Opel Adam S
D’abord présentée sous forme d’une présérie à Genève, l’Opel Adam S débarque dans sa version définitive et sera commercialisée dans la foulée. Pas de surprise, on retrouve le même 1,4 l Turbo de 150 cv déjà vu en mars dernier. Aucun changement donc par rapport à la petite ‘nerveuxe’ Opel présentée en mars dernier. On retrouve donc les mêmes attributs sportifs qui équipaient le "faux-concept" de Genève, à savoir une lame de bouclier avant, des jupes latérales et un spoiler de toit. Une livrée spécifique (dix teintes extérieures et quatre pour le toit), une nouvelle sortie d'échappement et de grosses jantes de 17 ou 18 p chaussées en 225/35 complètent la panoplie. Enfin, le châssis profite de suspensions plus fermes et d'un freinage OPC. Du côté mécanique, le 4 cylindres 1,4 litre turbo développe 150 cv et un couple maxi de 220 Nm. Les chronos sont plutôt corrects, avec 8,5 s sur le 0 à 100 km/h. Enfin, tendance oblige, Opel précise que le Start&Stop est monté d'office (www.opel.be).

Ford S-Max 2
La version définitive de la seconde génération du monospace S-Max. Comme prévu, il se calque sur le style Ford actuel et hérite de la plate-forme de la nouvelle Mondeo. L'an dernier, Ford annonçait le remplacement de son grand monospace S-Max par un concept au salon de Francfort. Le style s'est évidemment assagi sur la version de production, qui reprend les éléments de design que l'on retrouve sur la Focus dernièrement restylée et la nouvelle Mondeo, attendue en fin d'année (calandre, optiques…). En revanche, le profil de monovolume presque sportif du premier S-Max laisse place à une allure plus conventionnelle. Côté technique, le S-Max cru 2015 repose sur la plate-forme de la nouvelle Mondeo, et en reprend quelques-unes des motorisations : en essence, on retrouvera le nouveau 1,5 l (158 cv) et le 2 l Ecoboost (237 cv). L'offre Diesel sera assurée par le 2.0 TDCi de118, 148 et 177 cv (www.ford.be)) .

BMW Série 2 Cabrio
BMW présente la Série 2 Cabriolet, autrement dit la plus petite de ses découvrables. La remplaçante de la Série 1 Cabriolet est disponible en 4 motorisations comprises entre 184 et 326 cv. BMW complète la gamme de ses voitures découvrables avec la nouvelle Série 2 Cabriolet, héritière de la Série 1 du même nom. Comme pour le coupé, la Série 2 Cabriolet augmente ses dimensions en longueur (+7,2 cm), en largeur (+4,1 cm) ainsi qu'en empattement (+4,3 cm). Le coffre a particulièrement été soigné par les ingénieurs de la marque. Il est en progression de 30 litres à
335 litres capote fermée et 280 litres cheveux au vent alors qu'il offre plus de largeur et de hauteur de chargement. L'élément principal de la Série 2 Cabriolet est bien évidemment la capote électrique en toile. Disponible en plusieurs coloris, elle peut être actionnée jusqu'à une vitesse de 50 km/h et met 20 secondes pour compléter son mouvement. La gamme est composée de quatre moteurs : la 220i accueille le 2.0 TwinPower Turbo de 184 cv (0 à 100 km/h en 7,5 s, 231 km/h de V-Max) alors que la 228i fait confiance au même moteur développant pour l'occasion 245 cv - 0 à 100 km/h en 6,1 s, 250 km/h (www.bmw.be).

Mercedes AMG GT
La nouvelle voiture de sport Mercedes s'appelle AMG GT. La SLS AMG était la première sportive Mercedes entièrement conçue en interne, sans l'aide d'un partenaire mécanique extérieur comme c'était par exemple le cas sur la très élitiste SLR McLaren. Cette SLS AMG ne sera restée qu'un peu plus de quatre ans au catalogue de la marque, puisqu'elle est officiellement remplacée aujourd'hui par l'AMG GT. Coté style, la formule de base reste la même que sur la SLS AMG dans une variante un peu plus compacte. On retrouve un capot interminable, mais les ailes de mouette disparaissent au profit de portières tout ce qu'il y a de plus standard. Tant pis pour les amateurs du genre « gullwing ». Notez la poupe très proche du style « hatchback », et la face avant plus rondouillarde que sur la SLS. Sous le capot, c'est le nouveau V8 4,0 Litres biturbo Mercedes qui anime la bête. Comptez sur 462 cv en version de base, et sur 510 cv en version S. Une version capable de passer de 0 à 100 kilomètres / heure en 3,8 secondes et d'atteindre une vitesse de pointe de 310 km/h. En attendant, sans doute, l'arrivée de versions futures encore plus performantes (www.mercedes.be).

Jaguar XE
Jaguar ne s’est pas contenté d'une plateforme adaptée, comme l'avait fait la X-Type en son temps. La XE est une toute nouvelle voiture et réalise même une grande première dans la catégorie : c'est la première auto de son segment à disposer d'un châssis entièrement en aluminium. Coté style, cette XE reprend les codes de ses grandes sœurs XF et XJ avec une calandre à grande bouche et une silhouette très, très loin du néo-rétro. C'est à vous de vous faire un avis sur l'auto mais nul doute que ses proportions et sa silhouette parviendront à faire des adeptes, même face aux références premium qu'elle vise. Autre qualité annoncée, un Cx particulièrement soigné à 0,26. Sous le capot, cette XE profite de sa légèreté structurelle pour afficher une consommation et un grammage bien dans le coup. La gamme démarre à 163 cv en Diesel, via un bloc quatre cylindres de deux litres de cylindrée, développant 280 Nm de couple. Accouplé à une boîte ZF 8 rapports automatique, elle revendique des rejets à 99 grammes/km. Coté sport, la XE dispose déjà d'une version S reprenant le V6 suralimenté de la F-Type, développant 340 cv pour un couple maximum de 450 Nm. L'auto pourra abattre un 0 à 100 km/h en 5,2 secondes (www.jaguar.be).

Mazda MX5
Et de quatre ! Mazda vient de dévoiler la MX-5 de quatrième génération., Au programme, un style plus affûté… Sans oublier ce qui fait le roadster : poids contenu et propulsion. En 25 ans d'histoire, le petit roadster Mazda est devenu une sorte de légende roulante. Toujours fidèle à la même architecture de roadster traditionnel, avec poste de conduite reculé, stricte deux places, moteur en position centrale avant et propulsion. Cet équilibre est préservé, et son tempérament devrait même profiter du centre de gravité abaissé. Par ailleurs, le poids est annoncé en baisse d'environ 100 kg par rapport à la précédente MX-5 (soit environ 1.050 kg). Ou Miata, selon les marchés. Notons qu'il reste fidèle à la capote en toile, contrairement au prédécesseur qui avait tenté l'expérience du toit rigide, peu en accord finalement avec la philosophie de la MX-5 (www.mazda.be).

Land Rover Discovery Sport
Son design s'impose comme la pierre angulaire de la famille, avec un volume et des proportions optimisées, permettant de proposer dans un gabarit compact une grande habitabilité avec en option une configuration 5 + 2 places. Aux places avant, l'esprit d'aventure est très présent avec des matériaux de grande qualité et un graphisme vertical fort de la console centrale pour refléter le design premium de l'extérieur. La nouvelle suspension multi-bras à l'arrière devrait non seulement profiter au comportement et au confort, mais aussi à l'espace offert aux passagers arrière, qui disposent en outre d'une banquette coulissante très pratique pour moduler l'espace en fonction de l'utilisation du volume de coffre. Le Nouveau Discovery Sport sera équipé de moteurs quatre cylindres essence et Diesel disponibles au lancement en version 4 roues motrices. Deux transmissions seront disponibles, une automatique à 9 rapports et une manuelle à 6 rapports. En 2015, le moteur Diesel ED4 (2 roues motrices) viendra compléter la gamme avec des émissions de CO² de seulement 119g/km (www.landrover.be).

Opel Corsa 5
Opel renouvelle enfin sa citadine polyvalente Corsa. Au programme de cette cinquième génération, un nouveau look, une nouvelle base technique et des moteurs inédits. Après 8 ans de bons et loyaux services, la quatrième génération de l'Opel Corsa laissera bientôt sa place à une toute nouvelle mouture. Les premiers changements les plus visibles sont logiquement ceux stylistiques. La Corsa 5 reprend le nouveau desing maison inauguré par la Adam, notamment à l'avant où sa calandre a été rabaissée et les optiques largement inspirées de celles de sa petite sœur. L'habitacle a également été renouvelé et se caractérise par des lignes horizontales ainsi qu'une nouvelle instrumentation de bord dominée par un grand écran 7 pouces multifonctions. Les autres modifications ont été opérées sur la partie technique. Opel explique que le châssis ne reprend pas un seul élément de la Corsa actuelle et que le centre de gravité a été abaissé de 5 mm. Opel promet également moins de prise de roulis et un meilleur filtrage des aspérités. La nouvelle Corsa sera disponible avec des moteurs respectant les normes Euro6 comme le tout nouveau 3-cylindres 1.0 essence ECOTEC Direct Injection Turbo décliné en deux puissances, 90 et 115 cv et 170 Nm de couple. Suivent les 1.4 Turbo de 100 cv et 200 Nm ainsi que les 1.2 et 1.4 atmosphériques. Du côté Diesel, le 1.3 CDTi sera disponible dans des variantes 75 et 95 cv (www.opel.be).

Suzuki Vitara
Au printemps 2015, Suzuki lancera sur le marché son nouveau Vitara. À la manière d’un Nissan Juke ou d’un Renault Captur, dont il se montre très proche en dimensions avec une longueur de 4,17 m, il jouera la carte de la personnalisation en proposant plusieurs combinaisons de teintes. Proposé en deux et quatre-roues motrices, le Vitara recevra deux moteurs essence et Diesel à la puissance (120 cv) et à la cylindrée (1.6 litres) identiques. Le premier sera disponible en boîte manuelle à cinq rapports et en boîte automatique à six rapports tandis que le moteur Diesel se contentera d’une boîte manuelle à six rapports (www.suzuki.be).

Bonne visite...

L'AUTO Essai d'Ardenne Web Magazine de la Suzuki Vitara
La nouvelle Vitara de Suzuki
La Suzuki Vitara au 93ème Salon de l’Auto de Bruxelles à Brussels Expo.

Patrick Thibaut
né le 28/01/1958
décédé mardi 29 septembre 2015.

Liens vers les reportages de Patrick Thibaut :
120 reportages
AUTO Essai
1.312 reportages
Book & BD