Lipogramme – À Bangui la coquette

Poème classique, en 32 alexandrins.
[lipogramme parce que l’auteur n’y a placé aucun « e »]

***
Farfouillant au shoping du K cinq banguissois
Un jour où m’assaillit un margoulin matois,
Un voyou ambulant parmi moult musulmans
Dans un patchwork grouillant babillard tout clinquant,
Il surgit tout à coup un profil caracal :
Nana au sabot vif qui tapa l’immoral.
Instant qui fut pour moi un gain au baccara:
J’ai connu un amour qui avait nom Laura.
***
Oui j’ai jadis ma soif assouvi à Bangui.
Triomphants alanguis nous toisions l’Oubangui.
Un baldaquin d’azur sans aucun cumulus
T’autorisait, toi qui tout saisis, roi Argus,
À jouir d’un amour jamais vu par aucun.
Loin d’un futur vilain, nous paraissions immuns.
Nous nous applaudissions joints par un fin ruban
Qu’un patriarcal paon fut jaloux à nos bans.
***
Du bongo tout autour aux poilus fruits pointus
S’abandonnait oisif ainsi qu’un courbatu
Aux frissons animant d’un plaisir animal
D’infinis flots brasillants du courant fluvial.
Inhalant l’odorant nirvana du tabac,
Du cacao, du mil, du grisant quinquina,
Nous savourions maints dons du local Aquilon,
Fiction qu’offrait plus tôt mon imagination.
***
Ô grouillants diamants qu’adulait Bokassa !
Ô coruscants carats du Mouka-Ouada !
Ô paillons d’Ouaka ! Accroissant mon cafard
Vos brillants sont blafards, falots, mats, stars sans fard,
Du fait qu’un maudit jour, contraint par l’attraction
D’un maudit horizon, j’ai fait mon baluchon.
Moïra fais-moi un jour au K cinq tout là-bas
Ravoir vingt doux appas dont m’y combla Laura.

René Dislaire © septembre 2015 Lomé (Togo)

Note importante
Un lipogramme comporte forcément certains mots difficiles, inconnus. Ne pas s’inquiéter, on passe outre !
Le sens de certains mots:
Bangui
est la capitale de la République de Centre Afrique
K cinq : (au kilomètre cinq) carrefour où se massent une infinité de petits étals alimentaires, vestimentaires etc. Concentrations de musulmans parfois marginalisés depuis les guerres récentes : lieu très dangereux dans cette ville dite « la coquette », de tourisme.
Caracal : félin, sorte de lynx.
"sabot de cheval" beaucoup d'Africaines connaissent des arts de self défense qui vous envoient KO d'un coup de pied au menton
Oubangui : fleuve qui donne son nom à Bangui, la capitale de Centrafrique.
Argus : dieu de la mythologie grecque qui voyait tout, grâce à ses 100 yeux qu’on comparait aux yeux de paons (yeux= les ronds de couleurs sur les plumes).
immuns :invulnérable (immunisé).
Bongo : plante locale.
Brasillant : brillant, en parlant de la surface des eaux.
Aquilon : vent dans la mythologie. Ici, dans un sens neutre (ni violent ni glacial.
Mouka-Ouada, ville d’une région d’extraction du diamant, Ouaka, préfecture d’une zone qui produit de l’or (paillons= paillettes, pépites).
Moïra : déesse du destin en grec.
Toute ressemblance avec des événements ou des personnes ayant existé est entièrement fortuite.

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur "Sauvegarder les paramètres" pour activer vos changements.

À Bangui la coquette

Yessss.... j'aimerais avoir ce talent. Bravo.... ça sonne, ça "pète ", ça résonne, et les images. .. !
Patrice P. Île de France (par messagerie privée)