Le Programme d'Eté, culturel et artistique, de la Province de Namur

écrit par YvesCalbert
le 03/07/2020

Comme le souligne Geneviève LazaronDéputée provicialeen charge, notamment, de la Culture et des Musées : « L’être humain a besoin de Culture, car elle participe à l’épanouissement personnel de chacun et permet d’établir des liens avec la société », ajoutant avec son enthousiasme habituel : « Même masqués, souriez, la Culture vous a préparé un bel été ! … Libérée, délivrée, la Culture n’est plus confinée ! »

Notons que les nombreux stages et ateliers d’été, organisés par le Service de la Culture de la Province de Namurcoordonnés par Bernadette Bonnier, on été adaptés aux règles sanitaires prescrites. Ouverts aux  différentes catégories d’âges, à des prix démocratiques (avec, bel exemple d’humanisme, des participations gratuites offertes au public migrant), ils concernent les Arts plastiques, les Métiers d’Art, la Musique, la Photographie, les nouvelles Tecchnologies, le Théâtre, …

Pour nous offrir un maximum de « bien être »différents ateliers nous sont proposésen plein air, sur la terrasse panoramique du « Delta » (en cas de pluiesur la scène de la grande salle). Prix : 3€ par atelier (réductions avec le « Pass »).

- Danses flamenco et tango, avec Josiane Willem : les mardis 07, 14 et 28 juillet, de 18h30 à 20h.

- Yoga, avec Valérie Verstraelen : les jeudis 09, 16, 23 et 30 juillet, de 18h30 à 19h30.

- Danses charlestoncontemporaineindienne et ragga, avec Carine Marissal, les mardis 04, 11, 18 et 25 août, de 18h30 à 20h.

- Taï Chi, avec Jean-Luc Perot, les jeudis 06, 13, 20 et 27 août, de 18h30 à 19h30.

Le programme complet est disponible dans leur brochure, qui est reprise électroniquement à cette adresse https://www.province.namur.be/documents/fichier/1/305/20200605_162900sta...(2).pdfInformations : formation.culture@province.namur.be ou 081/77.67.74.

Anoter que si certains de ces stages sont une organisation directe du Service de la Culture, d’autres ce font avec la collaboration des « Jeunesses musicales », de la « Rock School », du « Point Culture », …, les lieux d’organisation des stages étant variés « Delta », bien sûr, mais aussi : l’ « Académie des Beaux-Arts », le « Quai 22 », la « Marlagne », les « Musées provinciaux », …

Le « Delta » possédant deux résidences d’artistes, cet été s'y succéderont :

- Charlotte Deleurphotographiedu jeudi 09 au dimanche 26 juillet.

- « Ssaliva » (François Boulanger), piano et recherches sonoresdu lundi 13 au mercredi 22 juillet.

- Lucy Valentine, pour son 1er album « La Vie est belle », travail scénique, du mardi  28 au vendredi 31 juillet (concert de sortie de résidence prévu).

- Ziza Youssouf et ses musicienscréation et répétitionsdu dimanche 02 au vendredi 14 (concert de sortie de résidence prévu, dans le cadre de la « Tournée déconfinée »).

- Cie Ana Cebrerodanse contemporaine (projet « Sweetness »), du lundi 17 au dimanche 30 août, avec le samedi 29, à 18h, une présentation de sortie de résidence, et le dimanche 30, à 10h, un atelier d’initiation à la pole danse.

- Camille Husson (projet « Sexplay, nos Panthères, nos Joyaux »), du lundi 31 août au lundi 14 septembre, avec le vendredi 11, à 11h, une présentation de sortie de résidence.

Adaptant une expression chère à Paul Feval (1816-1887), dans « Le Bossu » (1857), Geneviève Lazaron nous dit : « Si le citoyen ne vient pas à la Culture, c’est la Culture qui ira vers le Citoyen », la programmation provinciale de cet été 2020 le prouvant à souhait.

Ainsi, afin d’aider à « libérer la parole et déconfiner les esprits »Emmanuel Guillaume et « Une petite Compagnie », également composée d'Amandine Mélan (un nom qui doit ravir les Echasseurs namurois, répartis en Avresse et... Mélans) et de Colin Javeau, sillonneront les rues des villes et villages à bord de leur « tuk-tuk » théâtral, allant à la rencontre de leurs habitants, en collaboration avec des Centres culturels locaux, des Maisons de Jeunes, ..., cette « tournée déconfinée » étant programmée, avec des étapes dans 7 villesles samedis, à :

- Beauraing, le dimanche 16 août ;

- Floreffe, le samedi 22 août ;

- Fosses-la-Ville, le samedi 08 août ;

- Hastière, le samedi 11 juillet ;

- Namur, les samedis 18 juillet et 1er août ;

- Philippeville, le samedi 25 juillet ;

- Walcourt, le samedi 29 août.

… Et pour ceux qui ne pourraient participer « en chair et en os », des « Lives Facebook » leur permettront de vivre ces événements locaux via leurs pc, une clôture festive étant organisée, le dimanche 30 août, de 15h à 22h, à Namur, sur la terrasse du « Delta », face à la Citadelle (ou dans la grande salle, en cas de pluie)…

*** Autre date festive, au « Delta », huit jours plus tôt, le dimanche 23 août, avec deux finissages au programme :

– à 11h, celui de l’exposition « Mouvement(s) », avec une animation musicale du « Latcho Bilo Orkest » et de  Bilo Adel, violoniste tzigane, né dans une famille de manouches musiciens. Enfant, il apprend la musique grâce à son père et à ses frères. Au « Delta », pour notre plus grand plaisir, Adel Bilo passera allègrement du répertoire de Django Reinhardt (1910-1953) aux Csardas tziganes, en passant par des airs rétrojazz ou chanson française

– à 15h et à 16h : celui de l’exposition « Peter Saul. Pop, Funk, Bad Painting and More », avec deux démonstrations de danses hip hop, par la « Funky Feet Academy ».

Soulignant que la réservation à ces finissages est obligatoire, de même que pour toute visite des ces deux expositions, en ce même dimanche 23 août, entre 10h et 18h, deux visites accompagnées gratuites étant prévues, à 11h, pour "Mouvement(s)" (30'), et à 15h, pour "Peter Saul. Pop, Funk, Bad Painting and More".

Prolongée jusqu’au dimanche 23 août, ne manquons de (re)visiter cette dernière exposition, consacrée à l’oeuvre de l’artiste américain Peter SaulSan Francisco/1934), lauréat, entre autres, en 2001, à New York, du  prestigueux « Prix de l’Art », décerné par l’« American Academy of Arts and Letters ».

Artiste engagé, il nous offre sa vision de la guerre du Vietnam, des luttes pour les droits civiques, caricaturant des Présidents américains, tels Ronald ReaganGeorge W. Bush et Donald Trump, de la malbouffe, des cigarettes (ancien fumeur, sa charge est virulente), voire de batailles historiques, tel celle du siège du Fort d’Alamo, durant lequel périt Davy Crockett (1786-1836), qu’il représente avec du sang s’écoulant de son crâne. Ici, comme dans d’autres oeuvres, le traitement coloré et « cartoonesque » des corps meurtris souligne l’absurdité de la violence des conflits armés.

Ses oeuvres étant exposées au sein de grandes collections publiques, au « MoMA » new-yorkais, à l’ « Art Institute of Chicago », au « Stedelijk Museum » d’Amsterdam, au « Moderna Museum » de Stockholm, au « Centre Pompidou » parisien, …, Peter Saul nous confiait, à Namur, le vendredi 06 mars : « La soi-disant bonne peinture est comme une parade de penseurs intelligents. Je suis content d’être en dehors de ça. Choquer signifie parler à des gens qui ne veulent pas écouter. Accepter de ne pas être choquant, c’est accepter d’être un meuble. »

Ouverture de cette exposition : jusqu’au dimanche 23 août, du mardi au vendredi, de 11h à 18h, le samedi et le dimanche, de 10h à 18h. Prix d’accès : 10€ (réductions prévue avec le « Pass Delta » / 0€, pour tous, les  dimanches 05 juillet et 02 août). Catalogue : nombreuses illustrations, textes (anglais-français) rédigés par Peter SaulAnnabelle Ténèze John Yaude (Ed. « Hatje Cantz »/cartonné/224 p./38€). Lien sur le Web, incluant le guide du visiteur  & le dossier pédagogique : https://www.ledelta.be/evenements/peter-saul-pop-funk-bad-painting-and-m...Informationsmediation@ledelta.beA souligner : à l’intérieur du « Delta »le port du masque est obligatoire.

A découvrir, aussi, l’exposition « Mouvement(s) », qui nous permettra de découvrir, en collaboration avec le « Centre de Médiation des Gens du Voyage », le travail développé par Ilheim Abdeljelil, qui met en avant ces croisements de routes, de territoires, ces liens et tensions, ces superpositions et croisements d’univers, qui rendent, parfois, compliquée la cohabitation entre sédentaires et fils du vent.

Au rez de chaussée du « Tambour » du « Delta »quatre expositions, visibles uniquement de l’extérieur se succèdent depuis le samedi 20 juin :

 jusqu’au dimanche 05 juillet : travaux des élèves de l’ « EMAP » (« Ecole des Métiers et des Arts de la Province de Namur" ;

– du vendredi 10 au dimanche 26 juillet « Voyage intérieur », le projet de jury de fin d’année de Benedicte de Meeus, étudiante de l’atelier de sculptures de l’ « Académie des Beaux-Arts » de Namur ;

– du vendredi 31 juillet au dimanche 16 août travaux de Marie Langlois et Olivier Calicisréalisés dans les limites d’un lieu de confinement, du 30 mars au 31 mai 2020 ;

 du vendredi 21 août au dimanche 06 sepembre : travaux du collecif photographique namurois « Aspëkt ».

Afin de bénéficier d’intéressantes réductions sur toutes les activités du « Delta »un « Pass » est à notre disposition. Son prix est de 15€ (5€, pour – de 26 ans, les bénéficiaires du « RIS », les demandeurs d’emploi, les professeur.e.s & à partir de 65 ans / 0€, pour les – de 12 ans & les « Art. 27 »). Soulignons que les « Pass Delta » émis avant le 14 mars 2020 sont prolongés de 3 mois

Sur la prestigieuse terrasse du « Delta », face à la Citadelle, la Province de Namur fait son Cinéma, à 22h, les vendredis 03, 10, 17 & 31 juillet, ainsi que les vendredis 07, 14 & 21 août. Pour la présentation des films projetés, voici le lien de notre précédent article : https://www.ardenneweb.eu/reportages/2020/cinema-en-plein-air-face-la-citadelle-au-delta-namur. Prix : 3€ par personne et par séance. En cas de pluie, la grande salle sera accessible, avec les distanciations sanitaires préconisées.

« Last but not least », le week-end des 26 et 27 septembre, de midi à midi, le « Delta » fêtera son 1er  anniversaire, en organisant divers ateliersun baldes concerts, …, nous permettant, ainsi, de vivre une deuxième « Grande Ouverture » !…

Yves Calbert.

 

 

Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert