Folklore : L' "Européade" 2020,... en Version virtuelle (sur leur Site et sur "Facebook")

écrit par YvesCalbert
le 09/08/2020

Cette année, en raison de la crise sanitaire, l’ « Européade », le plus important événement folklorique européen, ne pouvant se dérouler, comme prévu, en Lituanie, dans la Ville de Klaipeda - sise à 315 km, de la Capitale, Vilnius -, nous ne pouvons vivre cette édition, pour la 1ère fois, que virtuellement, jusqu’à ce dimanche 09 août, via le site web : www.europeade.eu et la  page  « Facebook » https://www.facebook.com/europeade.eu.

N’hésitons donc pas à vivre cette grande fête du folklore international, réunissant près de 5.000 chanteursdanseurs et musiciens, venus de très nombreux pays européens.

La dernière ville belge à avoir accueilli cet événement d’envergure est la Ville de Namur, en 2016, à la grande satisfaction des participants et du public, la salle de « Namur Expo » étant comble pour chaque représentation, en n’oubliant pas le succès rencontré, en rues, lors du défilé de toutes les compagnies folkloriques, ou lors de prestations sur différentes places namuroises.

A noter qu’à la grande satisfaction d’un Bourgmestre combléMaxime Prévot, cette année làArmand De Deckerprésident du « Comité International de l’Européade », ne tarissait pas d’éloges pour l’organisation namuroise : « Jamais avant on a eu une organisation comme ici, à Namur. Je ne peux pas dire qu’il y a eu quelque chose qui a manqué. Je n’ai jamais eu de réclamations. Les groupes sont contents, il y eut beaucoup de spectateurs.  Les bénévoles sont contents. Tous les gens sont contents. Et c’est vrai. J’ai participé à plus de 30 ‘Européades’, donc je sais de quoi je parle. »  

Quant à Frédéric Laloux, directeur de l’asbl « NEW » (« Namur-Europe-Wallonie »), qui est toujours en charge des relations internationales de Namur, il déclarait : « Notre modèle d’organisation et de planification était à la hauteur de ce grand événement.  Et je pense que les Namurois ont pu apprécier l’esprit de l’ ‘Européade’, un esprit de partage, de vivre ensemble et de communication des différents peuples qui nous ont rejoints ici, à Namur. »

Evidemment, en 2016, le groupe local de la « Frairie Royale des Masuis et Cotelis Jambois » - qui presta tant au Canada et aux Etats-Unis qu’au Sénégal - était, également, particulièrement heureux de recevoir tous ces groupes, venus des quatre coins de l’Europe. Cette année, la « Frairie » n’aurait pu être présente en Lituanie, vu le programme chargé qu’elle devait honorer à l’occasion de son 60è anniversaire.

Après avoir vécu l' "Européade", en 2017, à Turku, en Finlande, en 2018, à Viseu, au Portugal et en 2019, à Frankenberg, en Allemagne, en 2020, virtuellement, nous pourrons découvrir, parmi tant d’autres, la prestation du groupe représentant la Belgique et la Wallonie, à savoir « La Pastourelle », de la Commune de La Bruyère, réputée pour son programme de danses traditionnelles de la fin du XIXè siècle.

Soulignons le but recherché par l’ « Européade », qui se déroule chaque année dans un pays différent, le siège de son « Comité International » se situant à Antwerpen, où fut organisée, en 1964, la 1ère édition : « Notre but est de préserver nos traditions culturelles régionales immatérielles, qu’il s’agisse de musiques, de danses, de  chants ou de costumes. Pour atteindre cet objectif, nous nous rassemblons pendant cinq jours pour présenter nos danses et notre musique lors de spectacles.»

Tous ensemble, rendons Hommage à la Culture européennedans toute sa diversité, en suivant, virtuellement, la dernière journée de l’ « Européade » 2020, ce dimanche 09 aoûtjour où, selon la tradition, se déroule, à 11h, le Service oecuméniquerassemblant tous les cultes dans la fraternité internationale, et à 15h, la Cérémonie de Clôture.

Par ailleurs, tant sur le site de l’ « Européade », que sur « Facebook », nous pourrons revivre, dès ce dimanche 09 aoüt, cette 1ère édition virtuelle de l' « Européade »depuis leur création, dans tous les pays qui devaient être présentsdès le mercredi 05 août, dans la Ville de Klaipeda, en Lituanie.

Avec tous les groupes participants et le « Comité International de l’Européade », portons bien haut, tous ensemble, leur slogan : « L’Unité dans la Diversité ».

Yves Calbert (avec l’appui de Francine Joannes).

Portrait de YvesCalbert
YvesCalbert