Où sont passées nos canettes? 15 août. Assomption

écrit par ReneDislaire
le 15/08/2020
15 août. Assomption. Une canette de Lipton's tea au paradis.

2018. Il y a deux ans, dans un groupe local houffalois de facebook, c’était chaque jour l'escalade à qui publierait la photo du plus beau et à la fois le plus répugnant minidépotoir de canettes dans les bois. Haro sur le baudet, le bouc émissaire étant les touristes.

Ce genre de phénomène est bien connu chez les psycho-sociologues observateurs des réseaux sociaux.
Tout peut être qualifié de bonne cause, même le refus de l'application d'une décision légale ou coulée en force de chose jugée. Alors les canettes...
Ce qui importe pour le metteur en ligne, c'est de paraître. L'honneur des trompettes de la renommée.
L’aune de la reconnaissance est bien sûr le nombre des likes et des commentaires récoltés.
Et si les photos sont truquées (on avait amené ses quelques canettes que l'on a ensuite emportées), prises dans d'autres contrées, ou anciennes, quelle importance ? On a créé un événement facebookien.

Pour les commentateurs le moment est délicieux, salutaire
Les pires gros mots que nos mères nous ont interdit de prononcer, voilà qu'on peut les écrire !
Merci internet ! Merci le progrès ! Et c'est des pourris Flaminds, les scouts ne savent que boire de la Jup, ah! les charognes! bande de cons c'est des petites merdes, des trouducs, des buveurs de Cara dégénérés, aucun respect, gamins de merde, la prison n'est pas assez sévère. 
Nous avons retenu c'est des crétins mal élevés écrit par le has been le plus respectable qui soit.
Et on a des batards sans accent circonflexe et des imbécilles avec deux « l ».
Apparaît parfois le meilleur compliment qu'on puisse faire au photographe inspirateur d'insultes : « dommage qu'on ne peut pas partager ».
Oui, la prison n'est pas assez sévère pour une canette « sauvage ».

D'abord, n’est-ce pas plutôt un rejet de la différence qui s’exprime ? Différence notamment avec les touristes ?
Les invectives se banalisent : exprimer chaque jour du plus hard grandit notre appartenance au clan du bien dans la lutte contre le mal.
De tels mots excessifs ne peuvent-ils être considérés comme les prémices d’un ample regain de sympathie pour la bête immonde ?
 

La deuxième vie des canettes
L'homme est la mesure de toute chose (Protagoras).
C'est moins pour assainir nos chemins de promenades qu'accablé d'en avoir marre de tant d'images et tant de mots avilissants surtout pour ceux qui les expriment que nous avons imaginé occuper un espace le même jour de chaque semaine de Pâques à l'Assomption 2019 dans le groupe de facebook précisé en début d'article.
Peut-être qu'en gavant les gens de canettes au second degré, esthétique et humoristique, les gens ne les considéreront-ils plus uniquement au premier degré.
Toujours est-il que de concert avec une autre occupation de l'espace dans le groupe (une membre collègue: montrer chaque jour un endroit floral non pollué !) nulle publication va-t’en guerre n’a été mise en ligne par un seul Houffalois en 2019. Aucune hargne. Aucune haine. Cause à effet? Ou expiration d'un effet de mode?

Bienvenue dans la galerie recueil de nos illustrations sur le phénomène « canettes sauvages ».
De nombreuses images sont des poubelles en abyme imaginées en canettes à usage de dépôt de canettes... D'autres collent à des événements: Liège-Bastogne-Liège, Pâques, Assomption, feu d'artifice, kermesse… Et d'autres recyclages innovants sont proposés.

René Dislaire  ©  Houffalize, le 15 août 2020
Réalisation des images:
Laurette Roseline Sokambi De Padou - Bangui Centrafrique
Christian Mahtah - Lomé Togo
jeunes diplômés en informatique.

Post scriptum corona d'actu:

* Abandon de canettes par négligence ou inconscience de certains promeneurs
* absence de port du masque antivirus
* injures à l'encontre de personnes 
C'est quoi le plus grave?

On peut faire une hiérachie en référence aux amendes.
* Belgique. Absence de port du masque: au moins 250 euros (750 pour les commerçants). Dans certains pays comme l'Espagne et l'Italie, elle peut s'élever à 10.000 euros.
* Belgique. Incivilités comme abandon de canettes sauvages: elle a été portée de 50 à 100 euros.
* Injures, insultes. À l'appréciation du tribunal correctionnel. Amendes pénales et indemnités au civil.
À cette aune, ne pas porter le masque est deux fois et demi plus grave qu'abandonner des détritus sauvages.
Et agonir d'injures les auteurs d'infraction pour incivilités, par écrit destiné à un large public, est bien plus grave encore.
C'est la loi.

 

 

 

  • 15 août. Assomption. Une canette de Lipton's tea au paradis.
  • Au sommet du rocher Kerger.
  • Au pied de Grand fossé Ville Basse.
  • À l'endroit du tank.
  • Veille du feu d'artifice.
  • Au-dessus du Petit fossé.
  • Débouché de Pierreuse au tournant de la route de Liège.
  • Sommet du Rocher Kerger.
  • Près du Centre sportif.
  • Carrefour route de Bastogne et route de Mabompré.
  • Pont Lanham, route de Liège
  • Chapelle de St-Roch
  • 21 juillet 1969. 50 ans des premiers pas sur la lune et de la première victoire d'Eddy Merckx au Tour de France.
  • Au pied de la Cour de l'abbaye.
  • Descente de St Roch. Le banc est posé en parallèle au profil en long...
  • Kermesse. Tir aux canettes.
  • Devant Houtopia.
  • Pont Lahnam, route de Liège.
  • Plaine derrière Houtopia.
  • L'Ourthe. Juste en aval du pont de la Promenade. Près du golf.
  • Sommet du Rocher Kerger
  • Rue de Schaerbeek, près du Pogge.
  • Achouffe, près de la Brasserie.
  • Rue de Schaerbeek, sous l'archipel. L'incivilité est le panneau de l'immobilière ayant affiché "VENDU" plus d'un an.
  • Parking du cimetière.
  • Le Pogge, rue de Schaerbeek.
  • potale au-dessus du bois des Moines.
  • Bois des Moines, deux jours avant une course cycliste.
  • The best one...
  • Montée de St-Roch.  Liège-Bastogne-Liège
98 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire