"Chasseur de terroristes : Les Unités spéciales et la traque d'Abdeslam"

écrit par admin
le 27/02/2021

de Lionel D. et Annemie Bulté

Cette unité d’élite opère toujours dans l’ombre.
L’un de ses hommes a décidé de tomber la cagoule.

"Un témoignage exceptionnel, qui vous plonge dans les coulisses de cette unité d'élite de la police"

Belgique, le 15 janvier 2015. À Verviers, les hommes des unités spéciales partent à l'assaut d'une maison ouvrière dans laquelle trois terroristes se réclamant de l'État islamique se préparent à commettre un attentat. Une fusillade annonciatrice d'une vague de terreur en Belgique et en France.

En première ligne, l'inspecteur principal Lionel D. de l'Escadron Spécial d'Intervention, l'ESI. Pour la première fois, un membre de cette unité d'élite de la Police fédérale se livre à cœur ouvert sur sa vie et sur son travail. Une formation impitoyable, un engagement jusqu'à la mort. Une lutte quotidienne contre la violence et contre les gangsters.
L'histoire d'une famille qui l'aide à tenir le coup, et d'une nouvelle paternité,
alors qu'il est en pleine guerre contre le terrorisme. L'histoire de la traque de Salah Abdeslam, qui changera sa vie et celle de ses collègues. À jamais.

Nous opérons dans l’ombre, méconnaissables sous nos cagoules.
Jamais aucun de nous ne parle des terribles fusillades auxquelles nous avons dû faire face.
Jamais aucun de nous n’évoque l’insupportable tension qui nous a tenaillés
pendant les heures précédant l’arrestation de Salah Abdeslam ou l’assaut lancé contre une des planques des terroristes à Forest – alors que bon nombre d’entre nous en portent de profonds stigmates.
Jamais aucun de nous ne parle du monde parallèle dans lequel nous évoluons, ni de la menace incessante qui nous grignote insidieusement de l’intérieur, ni de ce qu’elle inflige à nos familles. Jamais nous ne parlons de notre travail à l’ESI, cet Escadron spécial d’intervention que nous continuons d’appeler ainsi malgré plusieurs changements de nom et malgré son rattachement à la Directorate of Special Units (DSU). Jamais. Jusqu’à aujourd’hui.
Aujourd’hui, j’ai décidé de parler. Pour la première fois.

Lionel D.
Annemie Bulté

Chasseur de terroristes
Au coeur des unités spéciales
 

Éditions Racine
Couverture souple | 328 p.  
22,99 €

"Pour la plupart d’entre nous, Verviers sera une première. Jamais encore nous n’avons été soumis à un feu intense au point de nous obliger à ouvrir le feu nous-mêmes.
Ce jour de janvier marque le début d’une guerre contre un ennemi que n’impressionnent ni nos grenades incapacitantes ni nos armes automatiques, des combattants qui n’ont aucun égard pour leur propre vie, et encore moins pour la nôtre. Nul ne se doute encore que nous serons bientôt envahis par une vague de violence encore plus meurtrière." 
-Lionel D.

"Je n’ai jamais été l’épouse hyperinquiète qui attendait à la maison que son homme revienne de sa dangereuse mission secrète. Je me voyais plutôt comme un personnage de tes films d’action. Un personnage secondaire, bien sûr, une table de résonance, une oreille attentive, une épaule réconfortante, l’organisatrice créative de ta vie de famille.’ -Céline, femme de Lionel

 Les auteurs 

Lionel D. est titulaire du brevet 115 de l’Escadron spécial d’intervention (ESI) de la Direction des Unités spéciales (DSU). Cette équipe d’intervention de la police fédérale, la plus entraînée du pays, est l’arme ultime mise en oeuvre dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé. 

Annemie Bulté est une journaliste d’investigation attachée à l’hebdomadaire Humo. Elle est aussi le co-auteur de Survivant des tueurs du Brabant, et de Ne tirez pas, c’est mon papa !

99 lectures
Portrait de admin
admin

Administrateur d'Ardenneweb, nous proposons du contenu journalier gratuitement.