L’exposition LETTRES DE VERRE « Une éclipse de l’objet » par Jean-Baptiste Sibertin-Blanc au MusVerre du 13 février 2021 au 9 janvier 2022

écrit par VandenHende
le 08/07/2021

Un patrimoine d’excellence : le verre chez JBSB, entre tradition et innovations.

« LETTRES de VERRE – une éclipse de l’objet » est un projet artistique imaginé par Jean-Baptiste Sibertin-Blanc, aux frontières de l’art et du  design.

Les vingt-six lettres de l’alphabet, projetées dans l’espace, sont imaginées et réalisées  à partir des quatre principales techniques du verre : le soufflage, le bombage, la pâte de verre et le verre à la  flamme.

Quatre verriers d’exception ont répondu à l’invitation de JBSB : Hugues Desserme, spécialiste du verre bombé, et héritier d’une tradition familiale de plus de deux siècles ; Stéphane Rivoal, professionnel du soufflage et du travail du verre à la flamme ; Simon Muller, technicien averti maîtrisant les techniques de soufflage du verre à la canne ; et enfin Didier Richard, modeleur professionnel qui partagea sa carrière entre Daum et Lalique.

L’ambitieux planning de réalisation imposant un va-et-vient constant entre les ateliers des artistes et l’Atelier du MusVerre, véritable creuset d’innovations, la   résidence a pris tout son sens pour le musée, fervent soutien des innovations de l’art verrier contemporain : y sont ainsi développées des techniques, sinon nouvelles, du moins peu usitées, et dont le travail des verriers aura contribué à la documentation et à l’enrichissement.

L’exposition permettra aux quatre protagonistes invités aux côtés de JBSB de prolonger cette expérience avec les visiteurs, que ce soit par les démonstrations, au plus proche des fours, pour Stéphane Rivoal et Simon Muller ; par une conférence d’ Hugues Desserme, héritier d’une tradition exceptionnelle ; ou encore par la pratique directe, grâce à l’animation d’un stage d’initiation à la pâte de verre par Didier Richard.

Une recherche artistique unique, sublimée par la scénographie

Des échanges de JBSB avec Thomas Huot-Marchand, directeur de l’Atelier national de recherche typographique, est née une appréhension nouvelle de la lettre comme module individuel, coloré, transparent, translucide ou opaque, s’articulant dans la lumière et redéfinissant ses possibles.

Dès lors, le passage en trois dimensions des lettres permet de développer de nouvelles manières de percevoir des pleins et des vides accentués par la transparence, de lire l’équilibre d’un mot. La matière, le savoir-faire, le sens des choses, la lumière et l’architecture se croisent et s’associent autour de l’écriture afin de révéler une éloquence nouvelle du matériau.

C’est un véritable lexique qui se crée, et par lequel le verre, associé aux différents process, révèle un sens nouveau des mots.

Cet alphabet s’invente à partir des réalités formelles de chaque lettre, confrontées à l’expression inhérente des quatre techniques. Déployant un espace sculptural neuf, les lettres de verre deviennent autant de pièces d’un puzzle offrant des perceptions inédites.

L’exposition « LETTRES de VERRE, une éclipse de l’objet » illustre les recherches d’un passionné du verre, à la fois designer dans sa vision spatiale, et artiste dans sa transmutation de la matière, au-delà de la seule réalisation plastique.

Quant à la scénographie innovante imaginée par Franck Lecorne, en lien étroit avec Jean- Baptiste Sibertin-Blanc, elle crée un espace unique qui convie le visiteur à une appréciation toute nouvelle de la lettre comme objet en mutation, dont la perception se modifie alors qu’on évolue autour d’elle. Une place particulière sera accordée à la lumière comme vecteur idéal de transformations pour un matériau tout entier épris d’elle.

 Un ancrage littéraire fort, source de rayonnement

Il est certain que cette exposition fera date dans l’histoire de la création contemporaine en verre, revivifiant le débat sur la place de ce matériau, art, design et métiers d’art.

Outre qu’elle fait la part belle à l’excellence française en matière de travail du verre, à la frontière des définitions, y est présenté un travail d’une exceptionnelle qualité, fruit d’une union unique entre les verriers, l’artiste et les équipes de l’Atelier et du musée.

Ces remarquables productions sont de plus étayées par une collaboration au long cours avec l’écrivain avesnois Dominique Sampiero, qui a su fédérer un réseau de trente auteurs autour de la réalisation d’une anthologie poétique (« Le Désir de la lettre ») basée sur les lettres de l’alphabet de verre dessiné par Jean-Baptiste Sibertin-Blanc. Un ancrage littéraire de cette qualité constitue une chance unique de développer une médiation extrêmement nourrie, axée sur la tangibilité de la lettre et du mot.

En découlent de nombreux partenariats, notamment avec la Médiathèque Départementale du Nord autour du projet d’une « malle à mots » itinérante dans laquelle seront, entre autres, présentés des modules 3D des lettres, réalisés par JBSB afin d’en faciliter la compréhension par tous les publics. Chacun pourra ainsi manipuler les lettres (si les conditions sanitaires le permettent), s’en emparer au sens propre pour mieux s’en imprégner et créer un nouveau rapport au mot, puis à la phrase.

Une programmation inspirée, des partenariats signifiants

Les possibilités d’exploitation sont nombreuses autour de ce projet faisant référence à l’écriture comme graphie mais aussi comme intention signifiante, permettant de questionner certains enjeux sociétaux, de l’apprentissage de l’écriture, à la lecture et au sens des mots, en explorant aussi la sensible thématique de l’illettrisme. Dans ce contexte, le MusVerre s’engage, portant des projets avec des associations proches comme « Mots et Merveilles », ou encore la protection de l’enfance ou les sites hospitaliers.

Cette dimension nouvelle, celle du rapport à la lecture et à l’écriture, achève de conférer à cette exposition un caractère d’intérêt tout particulier, susceptible de rayonner à la fois sur le territoire proche, mais également aux niveaux national et international.

Ateliers plastiques, visites guidées, concerts, spectacles de théâtre, mais aussi interventions des quatre verriers et du designer (brunch avec l’artiste, démonstrations, conférence, stage d’initiation à la pâte de verre, etc.) nourriront l’exposition tout au long de sa présentation. Fort de son service des publics densifié et compétent, le MusVerre proposera une programmation très qualitative, et à la portée de tous : des temps forts nationaux, tels que le Printemps des Poètes ou la Nuit des Musées, y joueront un rôle particulier.

La collaboration du service avec le Lycée Théophile Legrand de Louvroil, dans le cadre de l’ouverture du parcours DN MADE (Diplôme National des Métiers d’Arts et du Design), pour une durée de deux ans, est également révélatrice du souhait de l’institution de renforcer encore ses liens avec l’Education Nationale. Sur la durée de l’exposition, toutes les classes de l’école de Sars- Poteries seront également accueillies gratuitement pour une visite de l’exposition.

 À PROPOS DU MUSVERRE

Lieu incontournable de la création verrière internationale, le MusVerre est installé depuis octobre 2016 dans un écrin exceptionnel, paré de pierre bleue, à Sars-Poteries, au cœur du bocage avesnois. Offrant 1 000 m² de surface d’exposition, le MusVerre présente une prestigieuse collection contemporaine d’œuvres en verre d’artistes du monde entier et de nombreux « bousillés », objets plein de fantaisie et de couleurs créés par les verriers de Sars-Poteries entre 1801 et 1937. Le MusVerre vibre au rythme des expositions temporaires et des nombreux événements et ateliers de création.

IInformations pratiques :

Musverre

76, rue du Général-de-Gaulle à  59216 Sars-Poteries

+33 (0)3 59 73 16 16

musverre@lenord.fr

http://musverre.lenord.fr

 

 

 

16 lectures
Portrait de VandenHende
Van den Hende"