Bingo à Belleau pour la Trouffette

écrit par ReneDislaire
le 18/05/2011
Les boss au charbon, Philippe Minne et Philippe Meurisse

La brasserie de la Trouffette, à Belleau, fut le must de la journée portes ouvertes des curiosités de Vaux-sur-Sûre, le week-end des 14 et 15 mai 2011.

Sortie de clandestinité
C’est dans la plus stricte intimité d’un cache mystérieuse que fut mis au point le premier brassin, révélé à la chandelle en février 2008 dans les vestiges des fortifications de Bastogne, la porte de Trèves.
Enfin les alchimistes ont invité les voisins à découvrir leur cache.

La course à la bachotte
Un bon millier de personnes s’y risquèrent à courtiser la pucelle au sarrau bleu et au foulard rouge enfourchant un sanglier bondissant goitré d'un fût, emblème qu’ont choisi les promoteurs de la boisson aux troublants reflets cuivrés.
Un bon millier de personnes voulaient se frotter à la Trouffette, un caractère parmi les caractères, un équilibre osé entre arômes amers et caramélisés, entre saveurs florales et boisées.
Un bon millier de personnes avaient voulu prendre langue avec le fruit da la passion. Ils ont été servis sans pompes: ça, c'est du tourisme de proximité!
L’association du brasseur Philippe Minne, petit-fils de brasseur brabançon, de Catherine, et de Philippe Meurisse, l’agriculteur de Belleau, peut être fière du diagramme de la petite entreprise.

Une appellation contrôlée d'enfer
Le nom de Trouffet, à Bastogne, est associé à la sorcellerie. Un des chenapans du clan aurait été, à Paris-en-Ardenne, la dernière victime suppliciée sur un bûcher.
Pour des raisons qui demeurent une énigme, si plus de cent Trouffet étaient recensés à Bastogne en 1800, il n’en demeurait plus aucun en 1847.

Semper altius
Aujourd’hui, la gaillarde maraude à califourchon est toujours aussi coquine, mais de plus en plus respectable, dans son propre pays.
Coquine et respectable, faut croire que le fantasme est aguichant.
L’effrontée ne compte plus aujourd’hui ses conquêtes.
La garce !

René Dislaire

Lien:

Janique et les abeilles


Bingo à Belleau pour la Trouffette


La passion a gagné Vaux-sur-Sûre


A Rosieres, J.B. Zeler rime avec tracteur oldtimer

Le révérend Cric, doyen de Sibret

Faso-Lux, ambassadeur du Burkina Faso à Vaux-sur-Sûre

  • Les boss au charbon, Philippe Minne et Philippe Meurisse
  • Des gentlemen, dans un bar...
  • Un coin d'embouteillage.
  • Toujoours du beau monde.
  • Du beau monde.
  • Welcome! Wilkommen! Bienvenue! Welkom!
  • Du beau monde: la famille Carlier de Villeroux.
  • Du beau monde. Une table de Hollandais: 2 bieres pour 12 personnes.
  • Du beau monde: des VIPO.
  • Philippe Meurisse tient la pompe.
  • Le bonheur. Il a conquis la Trouffette.
  • Du beau monde: des VIP.
  • Bye bye! Auf Wiedersehen! A l'an qui vint! Tot ziens!
1761 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire