Recette pommes séchées

écrit par ReneDislaire
le 09/12/2016
quelques morceaux en appoint a du chou rouge.

Cette recette ne se trouve apparemment nulle part sur internet, et pourtant elle est toute simple.
Il faut toutefois être à la saison froide, radiateurs de chauffage en marche.
Recette
Éplucher les pommes. Pas besoin d’enlever le trognon comme pour les pommes au four. Les couper ensuite en fines tranches, de 3, 4 mm, rondelles ou demi-rondelles (parallèlement au trognon ou non (recommandé).
Disposer les tranches sur le radiateur, S’il a un « couvercle » au radiateur, les disposer sur le couvercle (préalablement lavé…). Sinon mettre un « papier essuie-tout » entre le radiateur et les tranches
Laisser sécher, en retournant les tranches régulièrement (toutes les 3 ou 4 heures le jour, mais 8 heures la nuit, sans problème. Tout dépend bien sûr de de la chaleur fournie par le radiateur).
Au maximum de chaleur, une douzaine d’heures peut suffire (sans papier). La chaleur est plus forte du côté de la vanne, en tenir compte.
C’est prêt.

Conseils er remarques - Divers
* Réduction : 750 grammes de pommes fraîches donneront environ 100 grammes de pommes séchées.
* Conserver dans une boîte en fer blanc, une casserole ou, plus simple, dans un « sachet à pain ». Dans un endroit relativement frais. Peut se conserver des mois.
* Ne rien ajouter à la pomme. Surtout pas de sucre : les pommes vont réduire à cent grammes pour 650 à 700, donc seront bien sucrées d’elles-mêmes. À la rigueur vous pouvez tester quelques tranches trempées dans du vinaigre avec de la cannelle : attention, le goût de la cannelle sera très fort, et n’est pas apprécié par tout le monde.
* Choix des pommes. N’importe quelle variété. Pas trop sucrées, car les tranches vont réduire fortement, et le goût du sucre serait très accentué. Pas trop tendres, pour que les tranches ne se brisent pas quand on les coupe. Les Jonagold conviennent très bien : fermes, sucrées, légèrement acidulées, en général bon marché.
* Les pommes peuvent être servies comme chips, zakouskis, à l’apéritif, comme coupe-faim à la maison. Emportées par les enfants à l’école comme « 10 heures », au sport, balade en forêt (énergie sous forme très légère, propre, sans déchet).
* On peut mettre quelques morceaux dans du chou rouge (pas trop, c’est très sucré, et sans faire tremper, cela s’humidifie tout de suite au contact du chou en fin de cuisson ou avant de le mettre au micro-ondes). On peut les réhumidifier pour servir en compote (petites portions, c’est du 100 pour 650) ou accompagnement de gibier par exemple.
* La recette est tellement simple que les enfants peuvent tout préparer eux-mêmes.
Ne pas croire qu’il ne vous coûtera rien en énergie. On sait qu’il ne faut jamais couvrir un radiateur, donc vous consommerez un peu plus de mazout pendant la dessiccation.
* Vocabulaire. On coupe les tranches « à la main » (elles seront un peu irrégulières, ça fait plus « maison, artisanal) ou avec un instrument qui s’appelle une manoline … (photo).

René Dislaire © Mis en ligne le 9 décembre 2016

Du même auteur:
Recettes de cuisine
* Recette malgache : riz retourné. Plat complet, original, économique.
* Togo - recette de cuisine médicinale (saumon, par ex.) au maringa, l’arbre de vie
* Recette de la tropézienne, pâtisserie
* Recette des vôtes (crêpes ) à la bière>*
* Recette de la djote et de la crâss djote (chou au lard)
* Recette de pommes séchées

  • quelques morceaux en appoint a du chou rouge.
  • Tranches soit perpendiculaires, soit paralleles au trognon.
  • Essuie-tout que l'on peut scinder.
  • A la fin, 700 gr de pommes en sont devenus 98
  • Sur le radiateur.
  • Sur le radiateur, apres 2/3 heures de dessication (bon pour le retournement).
  • Manoline.
772 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire