Houffalize: sépultures et Histoire

écrit par ReneDislaire
le 07/10/2011
La tombe de Henri Sebald

L’article 13 du règlement communal de Houffalize sur les cimetières  parle des tombes d’importance historique locale. On en attend la liste, qui reflètera la culture et les sensibilités à l’Histoire de ceux qui détiennent le pouvoir, pour autant qu’ils prennent des responsabilités en la matière.
Tout se passerait en effet entre le gestionnaire du cimetière et le Département du Patrimoine de la Direction générale opérationnelle « Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Energie », c’est ainsi qu’il s’intitule, Théodule.
Si l’on considère que la liste comprend les tombes où sont enterrés des personnages illustres, en voici quelques-unes, qui n’engagent que nous.
La tombe d’un serviteur
La tombe de Mgr Cawet, évêque de Himera. Oui, évêque in partibus de la ville sicilienne qui s'éclipsera de l'Histoire bien avant Jésus-Christ déjà.
La sépulture de Mgr Cawet, ce n’est pas un tombeau, c’est un mausolée. Celle du serviteur de tous.
Quelques autres -
La sépulture de Henri Sebald, le premier soldat français décédé hors de France, durant la guerre 14-18. Il rendit l’âme à Houffalize dans une embuscade qui donnera son nom à la rue de l’Escarmouche. -
- Les sépultures des héros du Commonwealth, des aviateurs tombés à Houffalize à la fin de la Deuxième guerre.  
- La sépulture de Jean Kobs "prêtre poète" (1912-1981).
- La sépulture de Maurice Micha, le dernier des peintres illustres de la longue période qui attira tant de grands artistes. Un sépulture tellement remarquable (c’est d’ailleurs une tombe du CPAS) que nous lui avons consacré déjà tout un article : si votre peinture se rapporte à votre sépulture...
Le droit à un coin de biodiversité ? L’écologie, le développement durable, ne sont pas des cultes reconnus, auxquels le règlement communal accorde droit de cité. Mais dans un parc naturel, celui des deux Ourthes, dans un chef-lieu du développement rural, la comme de Houffalize, où la biodiversité est prônée comme une composante majeure du développement durable, une tombe qui s’inspire de ces valeurs doit-elle être fustigée par le bourgmestre ? Constatera-t-il comme défaut d’entretien le respect de la dernière volonté d’un défunt : un rejet des lois de Lenôtre et des intérêts des marbriers, bref, une option pour la nature ? Dit clairement, un fatal rappel à l’ordre du maïeur sera-t-il empalé sur la sépulture d’Anneke Mol, dont les valeurs atypiques de proximité du végétal ont contribué à légitimer le pouvoir en place, puisqu’elle était sur sa liste aux dernières élections communales ? Il est des combats pour les valeurs actuelles qui valent bien une escarmouche de 1914. Il est des morts qu’il faut qu’on tue…
René Dislaire

Liens: du même auteur:
Houffalize insolite Houffalize, un grand cimetière de lunes Houffalize: le règlement communal sur les cimetières Houffalize: les boîtes aux lettres, attraction touristique Maurice Micha: si votre peinture se rapporte à votre sépulture... Houffalize: l’invertébré du Grand Fossé Sur les poubelles orange: "Benoît Lutgen, la fête à Houffalize" Carmina Burana: le chant latin de Bart De Wever pour Houffalize(sur "le cimetière de lunes") Houffalize dans son bel habit de dentelle Houffalize comme antan, sous la neige et le soleil

  • La tombe de Henri Sebald
  • Une des tombes du CPAS, dont l'effondrement semble imminent
  • Le mausolee de Mgr Cawet
  • La tombe "ecologiste" d'Anneke Mol.
1609 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire