Houffalize, ground zero

Houffalize, ground zero - 1082 Houffalize, ground zero - 1054 Houffalize, ground zero - 1066 Houffalize, ground zero - 1081 Houffalize, ground zero - 1034 Houffalize, ground zero - 1032 Houffalize, ground zero - 965 Houffalize, ground zero - 1070 Houffalize, ground zero - 1017 Houffalize, ground zero - 1118 Houffalize, ground zero - 1107 Houffalize, ground zero - 1098 Houffalize, ground zero - 1090 Houffalize, ground zero - 1085 Houffalize, ground zero - 1061 Houffalize, ground zero - 969 Houffalize, ground zero - 981 Houffalize, ground zero - 994 Houffalize, ground zero - 998 Houffalize, ground zero - 1008 Houffalize, ground zero - 1001 Houffalize, ground zero - 1014 Houffalize, ground zero - 1022 Houffalize, ground zero - 1045 Houffalize, ground zero - 1009 Houffalize, ground zero - 1075 Houffalize, ground zero - 1074 Houffalize, ground zero - 1073 Houffalize, ground zero - 1071

La compagnie de Louis Lejeune
Ce 10 septembre 2011, Houffalize vivait une initiative de Louis Lejeune, ex-Houffalois habitant à Bastogne, un « collectionneur " de l’Offensive von Rundstedt, pilier de bien des manifestations commémorant les épreuves de l’hiver 44-45 dans notre région d’Ardenne.
Est-ce pour faire « époque », il arriva avec un petit retard à Houffalize, pour pénurie de carburant !
La colonne de l'Amicale Général Mc Auliffe faisait un parcours au départ de Bastogne, avec des haltes à différents sites.

Les victimes civiles de Houffalize
Nous nous limitons, dans ce texte, à un hommage aux victmes civiles de Houffalize.
On sait que la mémoire des événements est entretenue, dans la cité martyre de l’Ourthe, par des femmes contemporaines des bombardements alliés.
Houffalize se souvient. Octavie Lilly Daulne, Suzanne Suzy Raveau, Marie Dubru et Yvonne Fraiture, des gamines qui ont survécu aux atrocités, ont invité au recueillement, aux endroits habituels des cérémonies du souvenir.

Houffalize remember
Le monument « Houffalize remember », près de l’église, inauguré en 1988, a été érigé grâce à des fonds récoltés par un comité de dix femmes associées sous ce nom. Des journées et des journées de porte à porte.
Ce qu’on sait moins, c’est qu’une grande partie de la somme provient de pensionnaires du centre de vacances la Fosse d’Outh. Chaque semaine, en 1988, répondant à une annonce en interne, ils se sont intéressés à une petite séance de diapositives avec commentaires en neerlandais sur une tragédie dont ils ignoraient tout. Et, tradition locale, un chapeau faisait le tour de la table en fin de partie.

Messe basse et grand gala
Ce papier évoque le samedi du week-end du 11 septembre 2011 à Houffalize.
Aucune commune mesure entre le recueillement confidentiel en hommage aux quelque 200 houffalois sacrifiés et, en simultanéité, les gigantesques cérémonies au Ground zero de New York.
Sur fond de quoi ?
D’un côté le pilonnage de chaque mètre carré des 400 hectares du cadre de vie de 1.000 habitants d’une paisible localité sans importance. Par la plus grande armée de tous les temps. Par des Alliés.
De l’autre, deux crashes ponctuels sur 6,5 hectares, dans une ville de 15 millions d’habitants. Par des avions pilotés par des Inconnus.
À Houffalize, 20 pour cent de morts, et 100 pour cent de sinistrés .
Là-bas, 1 mort pour 5.000 habitants .
Chacun son opinion. On peut s’interroger sur les raisons qui ont amené la RTBF, aux frais de notre communauté de 4 millions d’habitants, à couvrir le gala new-yorkais ainsi que ce fut la cas, contribuant à le rendre barnumesque et provocateur. En tout cas, en heures de diffusion, la plus importante opération de télé-tourisme d’Europe. On ne prête qu’aux riches.

René Dislaire ©

Du même auteur : l’Offensive dite des Ardennes (Houffalize, Bastogne, Baraque de Fraiture…) En fin de titre : nombre de lecteurs de l’article au 04.05.2017 ; total : 24.776
* Houffalize, le tank et Koursk 12
* Houffalize, son char, son tank, son Panzer, son Panther 38
* Au pont de Suhet à Houffalize, de la neige comme en 1945 /2150
* Schaerbeek : c’est les Allemands qui ont bombardé Houffalize 905
* Décembre 2007 – La marche du périmètre de Bastogne 3631
* 2007 - Présentation de la Marche du souvenir et de l’Amitié 3993
* Houffalize, le monument aux morts de la guerre guère photographiable 1170
* Houffalize, ground zero (impacts des bombardements) 1369
* La grande gueule de Patton (peinture de Marie-Élise) 1528
* Bastogne, ses vainqueurs et ses artistes (de Fernand Léger à Marie-Élise) 1169
* Bastogne. Le testament de l’officier allemand 1254
* Le Kamfgruppe de Peiper (présentation d’un livre, en français) 2356
* Inauguration du monument érigé par le C.R.I.B.A. à la Baraque de Fraiture (2007) 1178
* Battle of the Bulge memories - 2007Inauguration at the Baraque de Fraiture
* Les mots allemands rescapés de guerre en Ardenne 365
* Houffalize en janvier 1945. Poème en wallon de M. Léonard, traduction R. Dislaire 1688
* Interview (2010) : Paul Delsemme, le plus jeune prisonnier de guerre houffalois 1742
* Paul Delsemme, le dernier ancien prisonnier de guerre houffalois, est mort (2017) 228


Lien vers l’album de 128 photos sur Houffalize se souvient 1944-1945

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur "Sauvegarder les paramètres" pour activer vos changements.

Ground zero

New York usurpe de l'appellation de Ground zero, alors qu'elle s'applique à Houffalize, et ça, les gens ne le savent pas.
Ground zero est un terme militaire (de l'armée anglaise, d'ailleurs) qui existe depuis qu'il y a des bombes et des obus lancés par voie aérienne, et qui désigne l'endroit où la bombe explose au sol (le point d'impact, l'épicentre des dégâts). On l'a appliqué aux bombes atomiques, mais là aussi, il y a une explosion, un point zero à partir duquel on étudie les ondes qui se propagent. Rien de tout cela à New York.
A New York, il n'y a pas eu d'explosif, ni d'impact au sol...
A Houffalize, par contre....