Poésie. Le train à leurre

écrit par ReneDislaire
le 29/09/2016
Tortillard (jacqueslanciault.com)

J’ai rêvé être dans un train.
Un tortillard qui choie les Alpes.
Près de moi, le peintre Delacroix.
Vêtu en prêtre, il lisait son bréviaire.
Comme marque-page, chromo de la Sixtine.

Passage à niveau. Non gardé.
Le tortillard freine. Avance au pas.
Un groupe de randonneurs nous fait des signes.
Des chanteurs morts, et des vivants.
Aux sacs à dos fluo multicolores.

Serge Gainsbourg époumoné,
Un Breton rebelle, Alain Barrière,
Bécaud cravate à pois,
Je crus reconnaître l’abbé Maillet
Et en tout cas Sœur Sourire.

C’est con ce que je vais dire,
Mais reconnaissant l’un d’eux,
Delacroix héla Barrière.

René Dislaire © AW - Houffalize, mis en ligne le 29 septembre 2016

Du même auteur, entre autres (2016) :
Poèmes classiques, humour et terroir
Mon père et sa musique [+1970 (Harmonie de Houffalize)]
Sonnet sur Houffalize. Vagabondage en incohérence
Houffalize - Sonnet pour la Toussaint (2016)
Promenade d’automne à Houffalize : Le chêne, le tilleul, l’érable, le bouleau
Grand-père et l'ultime tic tac
Le jardin de ma mère = années 50 = 16 quatrains en alexandrins – mars 2016
La coccinelle, le hérisson, et les pucerons - Petite fable
Kits anti-tiques (poème rustique d’humour)
Il est fichtrement temps de parler des arbres
Printemps d’Ardenne, poème en pyramide, 6 tercets de 1 à 6 pieds – mars 2016
La nonne à la noce de Canna : chansonnette
Le train à leurre : un tortillard dans les Alpes
Poème hommage à Maurice Carême (4 strophes de 7 vers de 5 pieds - juin 2016)

Texte annonce: Rêverie. Un train sans petits pages. Il est question de bréviaire, pas de notaire. Gainsbourg époumoné par une rando, flanqué de Sœur Sourire…

  • Tortillard (jacqueslanciault.com)
  • Delacroix. Sa peinture la plus connue.
794 lectures
Portrait de ReneDislaire
René Dislaire