Houffalize – Le bouleau qui conserva ses feuilles

Tomberont? Tomberont pas?

Voyage en Absurdie
En 1900 la ville de Houffalize, cité d’accueil des peintres, organise un concours.
Thème imposé : la Nature est belle à Houffalize.
Un bide : seulement deux candidats. Jules Raeymaekers et René Magritte.

Le jury est paf
Le jury est devant les deux œuvres. Le bourgmestre les dévoile.
D’abord stupéfaction, puis éclats de rires.
Stupéfaction : les deux artistes ont peint le même bouleau.
Éclats de rire : Raeymaekers a intitulé sa toile : « un bouleau ». Magritte : « Ceci n’est pas un bouleau ».
Tollé dans la salle : qui est donc ce Bruxellois, il croit avoir peint un sapin sans doute ? Qu’on l’envoie peindre ailleurs ! On ne peut pas garder un crétin comme ça ici, il dénature Houffalize.
Sans même délibérer, le jury, à l’unanimité, suivant la vox populi, accorde le prix à Raeymaekers.

Le speech du bourgmestre
Remise solennelle du prix. Le bourgmestre doit faire un speech.
Que dire à Magritte ?
- Monsieur Magritte, vous avez fait une belle peinture, mais pourquoi ce titre ?
Magritte répondit : Monsieur le Bourguemaître, regardez ces deux peintures. Aucune d’elles ne perdra ses feuilles en automne.
Si j’avais dit de la mienne : ceci est un bouleau, j’aurais menti.

Et Magritte s’en alla voir ailleurs
Les Houffalois honorèrent Raeymaekers, en lui donnant le nom d’une rue. Mais sa section est « vide » à Wikipedia.
Magritte devint le père du surréalisme belge, artiste dont tous les grands musées du monde s’arrachent les toiles, et qui a fait donner à la Belgique le nom de « pays du surréalisme ».
Tous les touristes qui passent par Bruxelles ramènent dans leur pays une boite remplie de chocolats, couverte d’une pipe. Mais… ceci n’est pas une pipe, essayez donc de la bourrer !

Magritte a trouvé une demeure à Schaerbeek
+1967 Il repose non loin de la place de Houffalize
----
Ce texte est bien sûr une allégorie. C'est de l'imaginaire avec un peu de vrai.
Magritte est né en 1898, Raeymaekers est mort en 1904.

René Dislaire © le 23 octobre 2017

Du même auteur, quelques articles et poèmes sur Houffalize, de 2017
* La Charmille – Humour – Bar à hôtesses, Houffalize, années 70
* 2017 Houtopia – Évolution du logo et du concept
* Houffalize : Vayamundo - Jeu d’anagrammes - 2017
* 08.2017 – Poème 20 vers - Manger local, c’est capital (sus à l’huile de foie de morue) - 2017
* « Libellules et renoncules « (sonnet) - 2017
* 2017 Li Bènie Hesse (hêtre béni) – La peste et le choléra - Sonnet
* 2017 La ballade du hêtre béni de Bonnerue (poème)
* L’arbre « Li Bènie Hesse », la Conchita Wurst houffaloise 2017
* Houffalize - Le hêtre isolé (li crawée hesse) 2017
* 15 août 2017 : Houffalize - l’Assomption à N.D. de Forêt. Yess - 2017
* 2017 Houtopia – Évolution du logo et du concept
* 2017 Houffalize – Le bouleau qui conserva ses feuilles – voyage en absurdie
En wallon
* Li grande èwe : L’Ourthe à Houffalize, expressions en wallon - 2017