Expressions en wallon de Houffalize

L'Ardenne profonde... par Jacri

Voici une anthologie d’expressions de jadis, utilisées à Houffalize et dans les environs. Nous reprenons des expressions qui n’ont plus leur équivalent aujourd’hui.
Les partis politiques
Catolike come one bourique!
Catholique comme une bourrique.
C’est une insulte – pas très méchante, que les adversaires donnaient aux membres du parti catholique (devenu le PSC).
On pouvait répondre : libèrô comme on djvau (ou tchvau)! Llibéral comme un cheval.
Ou selon le cas : sociâlisse, nich’ grèvisse. Socialiste, sale gréviste.
Si i va â bal des calotins, ça n’est nin po rin.
Sil va au bal des calotins, ce n’est pas pour rien.
La veille des élections, le PSC (devenu cdH)« donnait » bal, dans une salle (par exemple celle du curé de Dinez). Certains y allaient sans avoir pourtant de sympathie pour ce parti. Mais dans un but intéressé : demander une intervention, car on y rencontrait beaucoup d’hommes politiques.
On pouvait dire d’eux : i magne à tos les batchs : il mange à tous les bacs.
Les bacs : un mot qui désignait beaucoup de choses usuelles. Le bac pour nourrir les bêtes, mais aussi le bac (comme un tiroir) pour les cendres. Ou le bac à charbon.
Les bacs
Il a des pî comme des batchs. Il a des grands pieds.
Quand l’batch es vûde, les pourcês grûlaient.
Quan la mangeoire est vide, les cochons grognent (et bien sûr ça s’employait au figuré).
Il est todi l’purmî à batch.
Il est toujours le premier au bac (quand il y a une bonne occasion à faire,une place à prendre, il est toujours le premier).
Le trou du cul
Il a todi l’cou su l’chame. Il est toujours assis, c’est un fainéant.
Li cou : le cul. Li chame : le tabouret (les chaises étaient souvent du luxe).
Il est to t’si poli qu’on trô d’cou. Il est aussi poli qu’un trou de cul.
Bâche mi cou. Baise (donne un baiser) mon cul. Va te faire foutre ( c’était une expression familière, mais relativement polie).
Il a des viers â cou. Il a des vers au cul. Pour un enfant – ou un homme – remuant. Un prétendant un peu trop entreprenant.
Dji grette mi cou. Je gratte mon cul (une manière de répondre : « « ça ne te regarde pas », quand on demande à quelqu’un ce qu’il fait. Qu’est ce que tu as fait hier soir ? D’ja gretté m’cou.)
Il a l’cou nich : il a le cul sale, il a fait de quoi avoir honte, des mauvaises affaires.
Li cî qu dj’âse podrî d’mi, il djase à m’cou. Celui qui parle derrière moi, il parle à mon cul (De Wever l’a dit autrement).
(à suivre…)

René Dislaire © Houffalize, le 17 juillet 2011

Du même auteur : Le wallon (dialecte), région de Houffalize
Au 16.07.2017
* Dire bonjour et au revoir en wallon
* Expressions en wallon de Houffalize
* Du mariage en wallon (Houffalize)
* Le tutoiement et le « je t’aime » en wallon
* Sainte-Catherine en wallon (Houffalize)
* Parler football autrefois
* Douze mots wallons sur le jardin potager
* « Djote », étymologie
* Expression avec « djote » en parler wallon de Houffalize
* [Les mots allemands rescapés de la guerre en Ardenne]
* [Mots et expressions, souvenirs de la période espagnole en Belgique]
* 2016 Clignète : Le dialecte wallon s’impose en informatique
* Li grande èwe : L’Ourthe à Houffalize, expressions en wallon - 2017
* Houffalize, mots et expressions en wallon. La guerre, les vairons, chimagrawes, hannette…- 2017
* Dictons (fictifs) de printemps en wallon de Houffalize - 2017
====================

sur la Ste-Catherine à Houffalize
La Ste-Catherine à Houffalize: histoire, légende et traditions
La foire Ste-Catherine à Houffalize, en 2007
Photos de la foire Ste-Catherine en 2007