Houffalize, sainte Catherine, en wallon

Sinte Catrine avou s'rouwe (statue dans le choeur de Ste-Catherine Houffalize ph J.-M Lesage) Sinte Catrine avou s'rouwe (peinture dans le choeur de Ste-Catherine Houffalize ph J.-M Lesage) Sinte Catrine avou s'rouwe (statuette en bois, baroque, du Sud-Tyrol; prise sur un muret au Bois des Moines). Roue de Ste-Catherine, maladie de la peau. Roue de Ste-Catherine, maladie de la peau.

Une balade dans les expressions en wallon de la région de Houffalize, qui sont en train de se perdre. À l’approche de la Sainte-Catherine, jour de la grande foire de Houffalize, le thème sera en relation avec l’héroïne fêtée le 25 novembre.
A l’sinte Catrine, on n’pou nin fé toûrné on.ne roûwe.
À la Sainte-Catherine, on ne peut pas faire tourner une roue. Sainte Catherine ayant dû subir le supplice de la roue, il était interdit de faire tourner une roue le jour de sa fête, le 25 novembre. C’était un jour chômé pour les meuniers. On arrêtait les horloges. Les charrettes restaient immobilisées, ainsi que les brouettes. C’est une tradition qui a duré fort tard à Wibrin.
Elle a atrapé l’rouwe d’sinte Catrine.
Elle a attrapé la roue de sainte Catherine.
Toujours allusion à la roue qui donnait la mort au condamné en lui broyant le corps (il faut noter que sainte Catherine y a miraculeusement résisté, c’est pourquoi il a fallu la décapiter).
La roue de sainte Catherine, c’est une mycose qui prend la forme d’un cercle, généralement sur le ventre, les côtés, le dos. Il se disait que ça s’attrape au contact d’un chat, et que c’est contagieux. Les femmes y étaient plus exposées.
Ces champignons pouvaient se développer jusqu’à ce qu’on ait une douzaine de roues sur le corps.
Dans la région de Houffalize, on soignait la roue en allant se frictionner la peau à l’eau de la source devant la chapelle de Forêt, près du fond de Sommerain.
Il paraît que ce serait plus efficace de se la brûler l’azote liquide, mais pas un peu douloureux! Il vaut donc mieux consulter un médecin!
Elle a cwafé sinte Catrine.
Elle a coiffé sainte Catherine, c’est-à-dire qu’elle a atteint l’âge de 25 ans sans être mariée. Ce n’est plus une honte aujourd’hui, mais jadis cela pouvait vouloir dire qu’une fille n’était pas gâtée par la nature.
Toutefois, le jour de la fameuse foire se terminait (et se termine encore aujourd'hui) par un concours de la plus belle catherinette, celle qui porte le plus beau chapeau. Ce bibi, confectionné par la jeune fille elle-même, le plus original possible, était une manière d'attirer d'attention sur soi, un attribut de séduction. Le champ de bataille étant le bal des catherinettes, haut en couleur.
Elle est d'morée o forpâle, ou elle dimeûr'rait o forpâle.
Elle est restée dans le forpâle, ou elle restera dans le forpâle. Cela se disait, et c'était péjoratif et même méchant, d'une "vieille fille"". Ou alors, autre vacherie, d'une jeune dont on prévoyait qu'elle n'aurait jamais de prétendant. Le « forpâle » étant, au couillon, les cartes qu’on n’a pas distribuées, quand les joueurs ne sont que trois.
Il a tchâfé l’for po on.ne ôte. Il a fait tchâfé l’for è c’est on.ne ôte qu’a èforné.
Il a chauffé le four pour un autre. Il a mis chauffer le four et c’est un autre qui a enfourné.
Expressions assez crues qui correspondraient, en français, et selon qu'on est vieux jeu ou qu'on est encore à l'école à « il a fait la cour à une jeune fille mais c’est à un rival qu’elle s’est donnée » ou « il a allumé une meuf, mais c’est un copain qui l’a niquée ».
Mais là, nous commençons à nous écarter du sujet sacré...

René Dislaire ©

Liens, du même auteur:
sur le wallon de la région de Houffalize
Expression sur la djote en wallon de Houffalize
Expressions en wallon de Houffalize
Houffalize: du mariage en wallon
Expressions pour dire bonjour et au revoir en wallon
Le tutoiement en wallon, les sales mots et « je t’aime »

sur les traditions de la Ste-Catherine à Houffalize
La foire Ste-Catherine à Houffalize, en 2007
Photos de la foire Ste-Catherine en 2007
La Ste-Catherine à Houffalize: histoire, légende et traditions
La foire Ste-Catherine à Houffalize, 24 novembre 2007, un énorme succès
Expressions sur Ste-Catherine en wallon